En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. Pour en savoir plus ou modifier vos paramètres cliquez ici.

 

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

 

Audit

Méthode d’évaluation des pratiques par comparaison à des références admises (référentiel souvent construit à partir de recommandations professionnelles). Processus systématique, indépendant et documenté permettant de recueillir des informations objectives pour mesurer les écarts entre la pratique observée et la pratique attendue. C’est une méthode orientée vers l’action. L’audit s’intègre dans une démarche d’amélioration de la qualité. (HAS)

 

Cohérence

La cohérence mesure l’adéquation entre :

  • les différents objectifs ;
  • les objectifs et les stratégies d’intervention prévues pour atteindre les objectifs ;
  • les stratégies d’intervention prévues et les moyens alloués (ressources).

Ce jugement peut être porté a priori pendant la phase de préparation d’une intervention et a posteriori (lors de l’évaluation finale en questionnant le bien-fondé des modalités initiales de l’intervention).

 

Critère

Le critère est la base du jugement évaluatif. C’est un angle de vue adopté par des acteurs pour apprécier une intervention.
Pour permettre une mesure, un critère doit-être traduit en indicateur(s).
Exemples de critère : Les consommations alimentaires.


Echelle de participation

Les échelles de participation permettent d’identifier le niveau d’implication des populations dans les projets les concernant.
Hance et Al. ont publié une échelle de participation avec 6 échelons. Le premier où le promoteur agit seul sans communiquer avec le citoyen jusqu’au sixième où le promoteur remet entre les mains des citoyens le pouvoir de prendre seuls les décisions appropriées.


Effet

Ensemble des conséquences sociales, économiques et environnementales imputables à une intervention et prévues au départ, qu’ils soient positifs ou négatifs.
Par exemple : augmentation de la pratique de l’activité physique.


Efficacité Potentielle

L’efficacité potentielle concerne les bénéficiaires de l’intervention.
Exemple : les effets obtenus pour les seuls élèves obèses qui ont répondu positivement au dépistage de l’obésité puis aux séances éducatives.


Efficacité réelle

L’efficacité réelle concerne la population ciblée au départ.
Exemple : les effets obtenus pour l’ensemble des élèves obèses du lycée qu’ils soient ou non venus au dépistage puis aux séances éducatives.
L’efficacité réelle prend donc en compte la participation au programme, important en termes de santé publique.


Evaluation

Le concept d’évaluation peut être compris dans deux acceptions :

Donner une valeur, décrire.

Porter un jugement sur la valeur d’une intervention : nécessite de comparer par rapport à une référence, par rapport à un résultat attendu, par rapport à une situation antérieure ou par rapport à une autre situation…


Evaluation de recherche

L'évaluation de recherche a pour objectif de démontrer l'existence d'une relation entre la mise en oeuvre de ressources et/ou de procédures et l'obtention de résultats exprimés sous forme d'effet sur l'état de santé. Elle est pratiquée par des chercheurs et a pour finalité de définir les pratiques optimales, autrement dit elle contribue à remettre en cause et à améliorer les données de la science, qui ne sont jamais définitivement acquises.


Evaluation formative

Cette évaluation est effectuée en vue d'améliorer une intervention en cours de mise en oeuvre. Elle vise à éclairer les acteurs de l'intervention sur le contexte et les conséquences de leurs pratiques.


Evaluation normative

L'évaluation normative vise à vérifier si l’intervention répond à un certain nombre de critères ou de normes et si elle permet d’atteindre les objectifs prédéfinis


Evaluation sommative

Cette évaluation, effectuée au terme d'une intervention, vise à émettre une appréciation globale et distanciée principalement sur les effets d'une intervention ; elle est habituellement utilisée pour orienter la prise de décision quant au devenir de cette intervention.


Evaluation stratégique

Cette évaluation aide à la planification et à l’élaboration de l’intervention, elle est plutôt réservée aux politiques et aux programmes d’envergure nationale ou régionale. Il s’agit en fait d’un diagnostic de situation, terme plus souvent utilisé dans le champ de la santé. Cette évaluation réalisée en amont de l’intervention (avant le début du projet) permet de juger de sa pertinence et de sa cohérence.


Impact

Effets non prévus au départ mais imputables à l’intervention.


Indicateur

Donnée permettant d’objectiver une réalité et visant à apprécier un critère de jugement.
Il n’a de sens que lorsqu’il est relié à un critère, qu’il peut alors mesurer. L’indicateur peut être quantitatif ou qualitatif.
Exemple d’indicateur : quantité de matière grasse consommée.


Objectif

Les objectifs permettent de définir ce qui est attendu (exemple : diminution de l’obésité) ou alors ce qui est prévu dans l’intervention (exemple : organisation d’ateliers diététiques).
D’après l’outil de catégorisation des résultats, les objectifs peuvent viser les facteurs influençant les déterminants de santé, les déterminants de santé ou alors directement la santé des populations.
On distingue les objectifs généraux, des objectifs spécifiques et opérationnels contributifs de l’objectif général.


Pertinence

La pertinence interroge le bien-fondé du programme ou de l’intervention dans son contexte. Ce jugement peut être porté a priori lors de la phase de préparation d’une intervention (évaluation stratégique) et a posteriori (lors de l’évaluation finale en questionnant le bien-fondé de l’intervention).


Processus

Le processus correspond au fonctionnement du programme, les activités et les ressources mobilisées (humaines, matérielles et financières) et la participation des différents types d’acteurs (populations concernées, partenaires, intervenants, …).


Qualité

Ensemble des propriétés et caractéristiques d'un produit ou d’un service qui lui confère l'aptitude à satisfaire des besoins exprimés ou implicites (extraits de la norme ISO 8402).


Question évaluative

Les questions évaluatives permettent de définir les objectifs de l’évaluation. Elles orientent la démarche et donc les méthodes d'évaluation. Poser les questions évaluatives permet de répondre de manière adaptée aux attentes des commanditaires et des utilisateurs de l'évaluation.


Résultats

Mesure le degré d’atteinte des objectifs annoncés.
Selon les objectifs du programme, cela peut concerner des évolutions de l’environnement, des politiques de santé, des connaissances, représentations ou comportements individuels, des paramètres biologiques ou anthropométriques, des pathologies, …